Affiche Canto General 2004

 

Le Canto General et Concerts en Vienne, une histoire d'amour !

 

Affiche Canto Futuroscope 2005

 

De 2004 à 2009, plus de 10 concerts donnés en France et au Chili.

Des milliers de spectateurs enthousiastes, plusieurs milliers d'euros récoltés pour différentes œuvres caritatives

Extraits audio :

Extrait de "Algunas bestias"
Extrait de "Voy a vivir"
Extrait de "Ami partido"
Extrait de "America"

L'œuvre :

Le livre "Canto General" de l'écrivain chilien Pablo Neruda est une suite de 342 poèmes, œuvre maîtresse de la poésie latino-américaine de notre temps. Elle fut écrite dans des circonstances politiques difficiles.
L'oratorio dévoile, en sept tableaux, un pays, une terre nourricière, des hommes, un peuple qui tout au long de son histoire a dû lutter pour affirmer son identité et conquérir sa liberté.
Aux sources du chant, c'est l'Amérique originelle, force vivante, terre grandiose et maternelle. L'opulence de la création végétale fait de cette nature fertile un espace disposé à la vie. Après les fleuves, les minéraux viennent les hommes. Des hauteurs du Macchu Picchu viendra la civilisation indienne. Mais avec Cortés commencent trois siècles de soumission à la force brutale de la colonisation espagnole.
Vers 1800, un nouveau printemps fait sortir de la terre une force neuve qui soulève le peuple, c'est l'Amérique insurgée, fière de l'identité de sa civilisation retrouvée. A peine libéré, le peuple exploité par les classes privilégiées se voit à nouveau soumis à la nouvelle colonisation : celle de l'argent et de l'impérialisme américain.
Neruda nous dit "j'existe", l'Amérique latine existe. C'est du fond de sa terre, c'est du fond du coeur de ses hommes que sort ce cri de vie, ce cri d'espoir et de révolte éternellement recommencé.

L'auteur :

PABLO NERUDA (1904-1973), poète chilien, s'adresse à l'humanité tout entière et parle, avec ses mots, au coeur de l'homme en nous contant l'Amérique latine. Ce prix Nobel de littérature persiste à croire en l'Homme malgré les emprisonnements, les tortures et les doutes.
En 1947, Neruda commençait à dénoncer ouvertement la dictature au Chili. En 1948, sa détention fut ordonnée, l'obligeant à entrer dans la clandestinité. C'est durant l'année suivante de vie secrète que Neruda écrit son "Canto General", prévu initialement comme un chant au Chili. Rapidement il l'élargi à un genre de "légende des siècles" de toute l'Amérique latine, empreinte d'un "romantisme révolutionnaire qui n'est pas en désaccord avec le réalisme auquel mon livre aspire".

Le compositeur :

MIKIS THEODORAKIS (né en 1925), compositeur grec, lui aussi engagé politiquement et incarcéré pendant trois ans sous la dictature grecque de 1967, rencontra Neruda à Paris en 1964. Les deux hommes sympathisèrent aussitôt, et Neruda s'investit beaucoup pour la libération de Theodorakis en 1970. Un an plus tard, il invita Theodorakis au Chili, fier de la démocratie installée sous Salvador Allende. Pendant cette visite, Theodorakis écouta des concerts avec des mises en musique de certains poèmes du "Canto General" . C'est là qu'a mûri son idée de composer lui-même une musique sur ces poèmes. Neruda et Theodorakis se sont retrouvés dans l'œuvre qui en résulta, avec leur combat perpétuel pour la dignité de l'homme, la paix et la liberté.
Dans les années suivantes, le "Canto" fut donné en concert - dans sa version initiale, avec seulement sept poèmes et accompagnement d'orchestre populaire - dans divers pays, remportant toujours un grand succès.
Theodorakis retravailla cependant l'orchestration. La création mondiale de la nouvelle version eut lieu à Athènes, le 25 août 1975, peu après la fin du régime des colonels, sous la direction de Theodorakis lui-même, qui marquait ainsi un retour triomphal dans sa patrie. Au fur et à mesure, Theodorakis ajouta six autres pièces aux sept de la première version. Une de ces treize pièces de la version définitive n'est pas basée sur un poème de Neruda, mais sur un hommage en langue grecque à Neruda, écrit par Theodorakis lui-même, intitulé "Neruda requiem aeternam".

Les solistes :

Dominique Lusinchi : Alto
Hugues Hugot : Baryton
Dominique Ravard : Récitant

Le chœur était composé de 750 choristes issus de différentes chorales de la Vienne :

A coeur joie - Poitiers

Accroch'cœur - Chauvigny

Accroch' et vous - Dissay

Altri Canti - Poitiers

Choeur d'adultes du CRR - Poitiers

Choeur de Chambre de la Vienne - Poitiers

Choeur de l'Auxance - Migné-Auxances

Chorale de la MGEN - Poitiers

Chorale de l'Université - Poitiers

Clément Janequin - Châtellerault

La Grand' Goule - Sèvres-Anxaumont

La Petite Cantane - Mirebeau

Prélude - Chasseneuil-du-Poitou

Syracuse - Naintré

Album photos :

{morfeo 1}